Franck BOUCHER et FB

"Je suis artiste et photographe et je veux créer des œuvres libres de plaire ou pas  au marché des modes et des tendances. Pouvoir suivre un vrai chemin de créateur. J'aime le reportage brut et j'ai besoin de lui et de continuer à le présenter conventionnellement, mais je pense aussi que la poésie du photomontage rajoutée parfois à des dessins d'enfants me permettront de raconter l'irracontable... Dans mon cœur la forme est au service du fond."  FB
FB / l ' Artiste

FB les assemble pour en faire de véritables tableaux contemporains

F. BOUCHER - Le Photographe

Franck BOUCHER raméne des images de reportages ...

L'origine de FB

 

Né en France en 1976 dans une famille d'artistes, il jouit d'une enfance heureuse dans les Pyrénées. Son père lui offre son premier appareil photo à l'âge de huit ans. Au lycée, il suit une filière arts plastiques puis part à l'aventure dès sa majorité en Polynésie Française. A son retour en France il s'essaie à divers métiers sans succès et retourne vivre dans le Pacifique en 2001. En 2003, suite à un accident il rentre en France partiellement amnésique. Atteint de graves confusions et d'une amnésie du quotidien son médecin lui conseille de photographier chaque jour de sa vie afin de mieux pouvoir se souvenir de la veille. Dès lors, la photographie va se révéler être pour Franck BOUCHER un médicament très efficace pour lui- même. Devant un tel résultat,  il commence à mettre son appareil photo au service d'autres personnes en grande difficulté. Sans le savoir encore son concept "Human Social Art" est né ...

De 2004 à 2006 conjointement à ses activités professionnelles, il anime bénévolement un atelier photo dans un lieu d’accueil de jour pour personnes en grande précarité. Il réalise durant trois années « Paysages d’Exclus » - projet récompensé par sa nomination de « lauréat national défi jeunes 2006  » décerné par le Ministère de la Jeunesse et des Sports..

             De 2005 à 2007 il travaille avec la cellule communication du COFAT commandée par le Général de corps d’armée Michel POULET en réalisant les couvertures photographiques des grands rendez-vous de l’Armée de Terre. Ce partenariat inédit mènera le COFAT à soutenir les actions photographiques caritatives du jeune photographe, en éditant en 2005 « Le calendrier des S.D.F. » (illustré par les premiers portraits noir et blanc de « Paysages d’exclus ») L’initiative surprend et les médias nationaux révèlent le travail photographique du jeune homme qui va émouvoir la France avec « le petit permis d'exister ». 

Le photographe Franck Boucher partage son activité entre reportages de mariage, travaux institutionnels et reportages sur des  vignobles en France  ou à l'étranger.  Récemment récompensé du Grand Prix Professionnel  de Photographie sur le Vin et la Vigne, décerné par le festival international Onéovidéo, le photographe est invité progressivement à photographier les plus grands domaines mondiaux pour la presse spécialisée. Installé en Hautes Pyrénées depuis peu, il travaille conjointement avec sa compagne à la création d'une entreprise novatrice en faveur des séjours de vacances pour des familles en situation de handicap ( HANDIGÎTE ). Franck Boucher reprend progressivement ses activités de photographe professionnel sur son nouveau lieu de vie.

      Son premier projet d’auteur  auprès du public SDF,  est axé autour de « la considération de soi par l’image », un travail engagé qui évoluera dans le temps jusqu'à un univers plastique où la photographie devenue image s'inscrit dans le monde de l’art contemporain.

Ce travail d’abord nommé « Paysage d’Exclus » fut récompensé en 2006 par le premier prix national du Défi jeunes décerné par le ministère de la jeunesse et des sports puis évolua vers le projet «Story Bord de vie». Finalisé en 2008, ce projet est reconnu depuis par le monde de la photo et des arts comme un témoignage unique tant dans le fond que dans la forme, pour parler d’un sujet grave et si commun à la fois.

       En 2008, lors du festival de photographie en Arles il est remarqué et rejoint la galerie d’art contemporain PrimoPiano présente à Naples où sont exposées en permanence certaines de ses œuvres.

Il travaillera en tant que photographe ADJ de reserve sur la base militaire de Coêtquidan jusqu'en juillet 2010

          En 2010, il travaille sur trois nouveaux sujets avec comme fil conducteur commun : l’exclusion de personnes par la gêne ou le manque de regard. Il réédite donc la démarche des Story Bord de Vie dans une maison de retraite où la plus vieille pensionnaire pose sous ses objectifs dans le costume de la fée clochette ! Il photographie et redessine le théâtre de la vie d’une femme qui n’a ni bras ni jambes, et reçois le prix du club de la presse du Val de Loire pour le travail d'Auteur " La Vi d' Ema.

 

En 2011, il expose son travail sur les SDF : « Story Bord de vie » au Festival International de la photographie Sociale de Sarcelles : « PhotSoc Junior ». Pour cet événement présentant les travaux de photojournalistes et artistes photographes professionnels,  les travaux d’enfants et jeunes de Sarcelles, il est également l’intervenant agréé par l’éducation Nationale et anime un ateliers d’arts


    En 2016 il remporte le premier prix de la photographie de la vigne et du vin lors du festival Onéovidéo. En 2017 invité par de prestigieuse maison viticol d’Afrique du Sud il ramène de ce voyage un étonnant reportage d’on certain de ces cliché lui servent actuellement de matière première à de nouvelles oeuvre photographique contemporaine encore jamais exposer.

      Tous d'abord installé pendant 10 en Val de Loire, il constitue  une banque d'images , mettant ainsi à disposition son fond photographique aux agences de communications institutionnelles ou privées. Nombreuse de ces photographies sont devenu des classic de la carte postal du patrimoine des château de la Loire

Aujourdhuis installer en Hautes Pyrénées le photographe profite de sa présence dans ces grand espace de nature pour diverssifier sa banque d'images vers une imagerie plus naturaliste.

        En 2009 PrimoPiano organise une première rétrospective de son travail qui rencontre un grand succès auprès du public et des critiques. De nouveau présent à Arles son travail participe au débat de fond de la profession de photographe « Où va la photo ? ». Ses travaux y sont une forme de réponse inattendue.

                En 2012 , parrainé par le grand photo-reporter REZA, Il vit la plus intense aventure de sa vie qui est d’accompagner son fils déficient mental dans un tour du monde en train. Utilisant la passion de son fils pour le rail, ce projet a eu pour objectif de montrer le monde à son fils et de présenter au monde le syndrome de Williams Beuren. Le documentariste Jean-Sébastien Débordes réalisera un documentaire de cette aventure intitulé " Le voyage de Sacha" Celui-ci reçut le prix du meilleur documentaire international 2012.

        A partir du reportage photo qu'il a réalisé pendant ce voyage, Franck Boucher réalise 14 œuvres intitulées elles aussi " Le voyage de Sacha "  "Ce travail s'inscrit comme un virage dans la carrière du photographe partagé depuis quelques années entre une photographie documentaire qui le fait vivre et une photographie plus contemporaine qui le fait rêver . Dès lors il comprend qu'il peux reprendre en atelier les image de ces reportage classic pour en concevoir des création peux conventionnelle sous la signature FB .L'exposition du Voyage de Sacha est exposé depuis en extérieur dans de nombreuse villes Française et hauts lieux de tourisme.

visuels et photographiques permettant au enfants de deux classes (1 CM1 et 1 cm2)   de réaliser " Sarcelles M LIFE "  sous le patronage du grand photo reporter Xavier ZIMBARDO. Conjointement il créé les première toile M LIFE pour que la photo redevienne pièce unique. Il détourne le logo de LIFE Magasine pour faire la marque de fabrique auto-éditorial de ces oeuvres contemporaine.

Capture d’écran 2019-06-02 à 23.01.05.pn

L'artiste se vois commander en 2017 par l'institut scientifique du vin et de la vigne 5 piéces d'art XXL ainsi qu'une exposition permanente de 40 pieces photographiques accrocher dans l'ensemble du bâtiment. Le projet finaliser depuis mai 2019 permet a tous de  découvrir le travail de Franck Boucher qui pour la première fois expose en un même endroit photographie traditionnel et contemporaine.

Actuellement l'artiste FB dérive progressivement  son art photographique vers une œuvre beaucoup plus picturale, remplaçant momentanément son appareil photo par ses pinceaux. Son nouveau projet " les épées de Damoclès" fait état, au travers d'une douzaine de toiles, de l'état géopolitique du monde et de ses risques environnementaux et politiques de basculer dans le chaos.

MARI5157.JPG
Irouleguy12H.jpg